Mairie de Montarnaud

Recherche

Entre tradition et modernité

Menu principal

AccueilDécouvrir MontarnaudVisites et découvertesLes Maisons Vigneronnes

Les Maisons Vigneronnes

 

La culture de la vigne apparait sur Montarnaud après la révolution, puis se développe avec une acuité particulière vers la fin du XIXème siècle.

Déplier/ReplierLocalisation

Ainsi, en 1920, la vigne occupe la quasi-totalité des terres cultivables de la commune. Le développement de cette activité est associé à une augmentation démographique sensible dans un village où le nombre d’habitants stagnait depuis des siècles aux environs de 400 personnes.

Ceci s’est traduit par la construction au XIXème siècle de bâtiments caractéristiques de l’histoire de la région, liés à l’activité vitivinicole, qui associent remises et habitations : les maisons vigneronnes.

Généralement simple, leur architecture reflète le fonctionnement traditionnel de l’habitat lié à cette activité. Elles comportaient un rez de chaussée initialement utilisé comme remise, doté d’un large portail en bois, un premier étage dédié à l’habitation et un second étage à usage de grenier. Les toitures de faible pente, sont couvertes en tuile canal, et les murs sont couronnés d’une génoise ou d’une corniche.

Les ouvertures, plus hautes que larges, sont, comme les portes, soulignées par des encadrements plus ou moins ouvragés. Des balcons en fer forgé peints aux couleurs du midi, vert anis, mauve ou bleu ciel, ajoutent un charme indéniable à ces habitations.

Ces maisons, protégées par les Bâtiments de France, sont aisément repérables dans le village, notamment sur l’avenue des Pins ou à proximité de la Mairie, mais l’avenue d’Argelliers constitue un superbe exemple du caractère apporté par la succession de ces habitations.